Un passager dans la baie - 2017A la pointe de la Bretagne, Bernard Berrou livre ici un lumineux récit des origines qui nous déporte dans le temps de l’enfance, entre souvenirs et méditations intimes, éloge d’une géographie buissonnière   .

Extraits:

 

    Les années qui passent estompent les frémissements de l’enfance, mais aujourd’hui la baie continue à m’envoûter par le charme austère de son dépouillement sans relief, son pelage fauve, la paix considérable qu’elle dégage. Le temps ne l’a que peu entamée en apparence, mais si l’on regarde bien, elle n’échappe pas à l’universelle altération de toutes choses, a-fortiori quand c’est la mer qui s’en mêle. Chaque hiver, les vagues rognent la dune et progressent mètre par mètre comme si elles avaient quelque chose à gagner. Ce constat accompagne la durée de notre passage sur la scène et l’insidieuse métamorphose qui nous transforme sans qu’on y fasse pleine attention.

                                                     Entre l’ici et l’ailleurs, je vois apparaître au fond de ces chemins blancs le dos recourbé de nos ancêtres. Ils progressaient tant et plus, à travers champs, d’une ferme à l’autre, de bourgs en hameaux, de fontaines en moulins, de cimetières en pardons, comme l’on se déplaçait à cette époque, lorsque la marche remplissait les travaux et les jours, et s’apparentait parfois à une rédemption.