le rendez-vous“…Le souvenir d’Anna ne le quittait plus. Il éprouvait une angoisse de plus en plus grande de ne pas l’avoir reconnue. Mais ce rendez-vous du Connaught ne l’inquiétait pas; Il avait été habitué à ces événements imprévus que les conspirations obligeaient. L’ouest irlandais l’avait toujours attiré sans qu’il sache bien dire pourquoi. Ces espaces aux lourds nuages galopant sur les lacs noirs, les ruines et les sapinières, là où le désolation enchante l’âme et inspire des actes romantiques, il y allait comme s’il allait vers sa jeunesse. C’était par amour de ces terres perdues qu’il s’était engagé dans un combat douteux. Depuis l’enfance, l’ouest s’était rattaché à la puissance enivrante de son destin. Le moment était venu de se mettre en route vers l’occident. Ce soir, tout allait se jouer quelque part de l’autre côté de Galway, sur une route sans issue, après avoir franchi un pont de pierre qui ressemble à une digue…”